Menu

nav1

Le jour de Âshûrâ – 1444

Chaque civilisation a des points de repères, généralement des dates qui ont marquées son histoire. A titre d’exemple, la date de naissance (présumée) du Prophète béni Jésus, début du calendrier chrétien, largement adopté dans le monde. Chez les arabes, c’est « l’année de l’éléphant » qui marqua les esprits des Quraich de la Mecque, évènement relaté dans la Sûrate 105 du Qur’ân.

 

L’Hégire, la fuite des Croyants de la Mecque vers Médine, à la recherche de la vraie vie, celle de l’épanouissement de l’humain pleinement conscient que l’au-delà s’acquiert ici-bas par une vie dévouée à l’adoration d’Allâh. En ce premier mois du calendrier musulman, il est bon de restituer quelques éléments de ce calendrier.

 

Le mois de Muharram est le premier mois du calendrier musulman. C’est un des quatre mois sacrés sur les douze.

 

Allâh, Le Très Haut, dit :

Le nombre de mois, auprès d’ Allah, est de douze, dans la prescription d’ Allah, le jour où Il créa les cieux et la terre. Quatre d’ entre eux sont sacrés: telle est la religion droite. (Durant ces mois), ne faites pas de tort à vous-mêmes.

(Sens d’une partie du verset 36 de la Sûrate 9, Le repentir).

 

Le prophète Muhammad, que la paix et le salut divins soient sur lui, nous a enseigné :

Le temps a repris son cours tel qu’il était quand Allah créa les cieux et la terre : l’année compte douze mois dont quatre mois sacrées ; les trois se succèdent et ont pour nom Dhul-Qa’ada, Dhul-Hijjah et Muharram et le quatrième Rajab, intercalé entre Djûmada et Cha’aban.

(Hadith authentique consigné dans les recueils de Bukhârî et de Muslim, qu’Allah leur fasse miséricorde!).

 

Le Messager béni d’Allâh a dit :

Le meilleur jeûne après celui du Ramadhân est le jeûne effectué pendant le mois d’Allah, Muharram. Et la meilleure prière faite après la prière obligatoire est celle effectuée dans la nuit.

(Hadith authentique consigné dans le recueil de l’imâm Muslim, qu’Allâh lui fasse miséricorde !).

 

Ce mois renferme un jour très important, le 10ème appelé ‘Âshûrâ.

Ibn Abbâs, qu’Allâh l’agrée ainsi que son père, raconte :

Lorsque le Prophète (béni) est arrivé à Médine, il a trouvé que les juifs de Médine jeûnaient ce jour-là. Il les a interrogés à ce sujet et ils lui ont répondu que c’est le jour où Allâh a sauvé Mûssâ et son peuple de son ennemi Pharaon, jour durant lequel Pharaon et son armée ont été noyés. Ils le jeûnent donc pour remercier Allah. Le prophète, que la paix et le salut soient sur lui, a répondu : « J’ai plus de droit de me réclamer de Mûssâ que vous car il est mon frère dans la prophétie » Le prophète a donc jeûné ce jour-là et ordonné que ce jour soit jeûné.

 

Ce jeûne resta obligatoire jusqu’à ce que fût prescrit le jeûne du Ramadhân. Alors, le jeûne du Ramadhân devint obligatoire à la place du jeûne d’Âchûrah qui devint par la suite facultatif.Selon Abou Qatada, on a interrogé le noble Message béni d’Allâh sur le jeûne du jour d’Arafah, il a dit :

C’est une absolution des péchés des années antérieure et postérieure au jour d’Arafah.

Et sur le jour d’Âshûrâ , il a dit :

Il absout les péchés de l’année antérieure.

(Hadith authentique consigné dans le recueil de Muslim qu’Allah lui fasse miséricorde!).

 

Quand le noble Messager béni d’Allâh a jeûné le jour d’Âshûrâ et a ordonné de le faire, on a dit :

Ô Messager d’Allâh! c’est un jour vénéré par les juifs et les chrétiens.

Il a répondu :

L’année prochaine, si Allâh le veut, nous jeûnerons le neuvième jour. » Le prophète béni mourut avant le jour d’Âshûrâ suivant.

(Hadith authentique consigné dans le recueil de Muslim qu’Allah lui fasse miséricorde!).

 

Dans certaines versions du hadîth on lit :

… nous jeûnerons (aussi) le onzième jour.

 

Le jour d’Âshûrâ correspondra cette année au lundi 08 août, in-châ-llâh. Donc, qui veut suivre la sunnah verbale jeûnera ce jour et la veille et/ou le lendemain. Celui qui doit un jour obligatoire de jeûne ou a l’habitude de jeûner le lundi, peut formuler la double ou triple intention de jeûner ces jours, à cette occasion, et espérer sur la récompense de 2 ou 3 jours de jeûne.

 

Ô Allâh! Toutes les louanges te sont dues de nous avoir guidé vers le meilleur de ce que Tu révélas à Tes Prophètes! Assistes-nous dans Ton adoration au travers de ce que Tu as légiféré et préservé, non au travers de ce que les hommes et les jinns ont inventé pour Te plaire !

Partager cet article