Category Archives: Actualité de votre mosquée

actu du jour

22Mai/24
L'âme apaisée

L’âme apaisée

Assalamu alaikum wa rahmatullahi wa barakatuh !

 

Après avoir traité “la réalité de la foi” en 11 épisodes que vous pouvez retrouver sur notre chaîne YouTube, nous vous proposons une nouvelle série nommée “l’âme apaisée”.

 

Allah, Le Sage et L’Omniscient, par Essence et par excellence, a doté l’homme d’une âme immortelle qui l’accompagnera toute sa vie, avec sa capacité d’atteindre les sommets de piété, une fois apaisée, avant de retourner à son Seigneur, satisfait d’elle, et elle satisfait de Lui, et récompensée par le Paradis éternel.

 

À l’inverse, cette âme peut ressembler à celle des bêtes, voire tomber encore plus bas, si elle suit ses passions et désirs de façon incontrôlée et ne s’amende pas. Elle se comportera alors avec son porteur tel un ami ignorant et lui portera préjudice pendant bien faire.

 

La nouvelle série consacrée à la « Médecine des cœurs » sera consacrée, insha’Allah, à la description de l’âme apaisée, objectif ambitieux à viser par chacun avec la rencontre certaine de notre Seigneur et Maître dont la promesse du retour se réalisera bientôt.

 

Rejoignez nous tous les mercredis en live à 19h sur :

 

Qu’Allah nous accorde un retour triomphant, satisfait de nous !

20Avr/24
À la lumière du fiqh contemporain

À la lumière du fiqh contemporain

Assalamu ‘alaikum wa rahmatullahi wa barakatuhu !

 

Chers frères et sœurs,

 

Nous sommes ravis de vous annoncer le lancement d’une toute nouvelle série de lives consacrée à la jurisprudence des situations nouvelles. Cette série sera divisée en plusieurs épisodes, chacun abordant des thématiques différentes, notamment le dogme, les adorations, les contrats, la santé, et bien plus encore.

 

Pour notre premier épisode, nous plongerons dans l’introduction de cette série. Nous définirons les bases et explorerons également les questions nouvelles relatives au dogme et leur statut dans notre vie quotidienne.

Comme le dit Allah dans le Coran :

Et Nous avons fait descendre sur toi le Livre comme une explication claire de toute chose, un guide, une miséricorde et une bonne nouvelle pour les musulmans. (Sourate An-Nahl, verset 89).

Ce verset souligne la complétude de notre religion dans la gestion de nos affaires humaines.

 

Nous explorerons le concept de fiqh al-nawazil, qui concerne la prise de décision basée sur les principes islamiques en l’absence de textes explicites lors de l’émergence de nouveaux événements. Nous discuterons de ce que cela implique et de qui est autorisé à émettre des avis juridiques dans ce domaine.

 

Rejoignez-nous tous les samedis en live à 19h alors que nous cherchons à comprendre l’importance de la jurisprudence contemporaine dans nos vies.

 

Pour suivre les live :

 

Qu’Allah nous guide et nous éclaire dans notre quête de connaissance et de compréhension. Que cette série nous rapproche de Lui et nous aide à mieux bénéficier et partager ces enseignements.

 

Wassalamu ‘alaikum wa rahmatullahi wa barakatuhu !

08Avr/24
Aid al-fitr 2024

l’Aidul-Fitr 1445H correspond au mercredi 10 avril 2024

COMMUNIQUE DE LA COORDINATION MUSULMANE DE L’AGGLOMERATION TOULOUSAINE SUR LA FIN DU RAMADAN 1445

 

La détermination du début des mois lunaires, notamment celui de Shawwal, se base sur la vision oculaire. L’injonction prophétique en la matière est : « Jeûnez à sa vue (le croissant lunaire) et rompez (le jeûne) à sa vue. Si les nuages vous en empêchaient, alors complétez (le mois) à 30 ». Si les calculs astronomiques ne peuvent pas servir à déterminer les dates, ils sont utiles pour orienter et décider de la crédibilité des visions. Or, les calculs astronomiques indiquent que le croissant lunaire du mois de Shawwal, marquant la fin du Ramadhân 1445 H, ne sera pas visible ce jour, lundi 8 avril 2024. Ce faisant,

  • Vu la proclamation de la non vision du croissant ce jour dans nombre de pays;
  • Vu l’ordre prophétique de jeûner et de rompre ensemble pour sauvegarder l’unité de la communauté ;
  • Vu la décision prise par nombre de Fédérations Musulmanes de l’hexagone de compléter le mois de Ramadhân ;

 

La Coordination Musulmane de l’Agglomération Toulousaine a décidé de fixer le premier jour du mois de Shawwal 1445 H et jour de l’Aidul-Fitr au mercredi 10 avril 2024.

 

Qu’Allâh accepte le jeûne et tous nos efforts en Ramadhan et reforme nos comportements, le meilleur signe d’acceptation de l’adoration.

 

Bonne fête de l’Aidul-Fitr à chacun(e) et à tou(te)s!

—————————

Horaires de prière de l’Aid dans les mosquées affiliées à la Coordination

  • Aucanville : 7h45
  • Blagnac : 8h
  • Cugnaux : 8h
  • ⁠Faourette : 8h
  • Grenade: 8h
  • ⁠les Izars: 8h
  • ⁠Mirail: 8h
  • Muret : 8h
  • ⁠Pamiers : 8h
  • Portet sur Garonne: 8h

 

Wassalâmu ‘alaikumu wa rahmatullâh

 

08Avr/24
La règle concernant la Zakat al-Fitr

La règle concernant la Zakat al-Fitr

La Zakat al-Fitr est obligatoire pour tout musulman, homme ou femme, jeune ou vieux, sain d’esprit ou non, selon le hadith d’Ibn Umar, que Dieu soit satisfait de lui et de son père :

Le Messager d’Allah, paix et bénédictions sur lui, a prescrit la Zakat al-Fitr au moment de Ramadan, un Sa’ de dattes ou un Sa’ d’orge, pour l’esclave et le libre, le mâle et la femelle, le jeune et le vieux parmi les musulmans (rapporté par consensus).

Ibn Mundhir a dit : “Tous ceux dont nous avons connaissance parmi les savants sont d’accord pour dire que la Sadaqah al-Fitr est obligatoire”.

 

Deux conditions sont nécessaires pour son obligation :

  • L’Islam : Elle n’est pas acceptée de la part d’un non-croyant selon le verset : “Et ce qui les empêche d’accepter leurs dépenses, c’est qu’ils ont nié Allah et Son messager” (At-Tawbah:54).
  • La capacité : Avoir le jour de l’Eid et la nuit précédente de quoi subvenir à ses besoins et à ceux de sa famille, au-delà du strict nécessaire en termes de nourriture, de boisson, de logement et de vêtements.

 

La Zakat al-Fitr est due par le père pour son enfant mineur s’il n’a pas de biens propres, mais si l’enfant a des biens, la zakat est due sur ces biens et non sur ceux du père.

 

La majorité des juristes estime que le père doit la payer pour ceux dont il est responsable, comme son épouse et ses parents, selon le hadith d’Ibn Umar, rapporté de manière Mursal, qui dit : “Payez l’alms de la rupture du jeûne pour ceux que vous soutenez”.

 

Cependant, il est exact que la Zakat al-Fitr est due par la femme pour elle-même, selon le verset :

Aucun porteur de fardeaux ne portera le fardeau d’un autre (Al-An’am:164),

et de même pour les parents. La dette n’empêche pas l’obligation de la Zakat al-Fitr selon l’opinion la plus correcte parmi les savants.

 

Le moment de son obligation et son exécution

 

La Zakat al-Fitr devient obligatoire au coucher du soleil la nuit de l’Eid al-Fitr. Si une personne éligible à cette époque décède avant le coucher du soleil, même de quelques minutes, elle n’est pas due ; si elle décède après le coucher du soleil, même de quelques minutes, sa zakat doit être payée. Si quelqu’un se convertit après le coucher du soleil, aucune Zakat al-Fitr n’est due sur lui, et si un enfant naît à un homme après le coucher du soleil, il est recommandé mais pas obligatoire de la payer pour lui, contrairement à s’il naît avant le coucher du soleil, auquel cas elle devient obligatoire.

 

Quant au moment de son exécution, il est préférable de la donner le matin de l’Eid avant la prière, comme le pratiquait Abu Sa’id al-Khudri, que Dieu soit satisfait de lui, à l’époque du Prophète, paix et bénédictions sur lui, et comme le rapporte Ibn Umar, que Dieu soit satisfait de lui et de son père, le Prophète, paix et bénédictions sur lui, ordonnait que la Zakat al-Fitr soit donnée avant que les gens ne sortent pour la prière. Ceci afin d’enrichir les pauvres ce jour-là et leur permettre de participer à la joie et au bonheur.

 

Elle peut être avancée un ou deux jours avant l’Eid, comme le pratiquait Ibn Umar, que Dieu soit satisfait de lui et de son père, mais ne doit pas être retardée après la prière de l’Eid sans excuse. Si elle est retardée sans excuse, elle n’est pas acceptée ; comme le Prophète, paix et bénédictions sur lui, a dit :

Celui qui la donne avant la prière, c’est une Zakat acceptée, et celui qui la donne après la prière, c’est une aumône parmi les aumônes (rapporté par Abu Dawud et d’autres).

 

Si le retard est dû à une excuse valable, comme être surpris par l’Eid dans un endroit sans avoir de quoi donner ou à qui donner, ou si la nouvelle de l’Eid arrive soudainement sans possibilité de donner avant la prière, ou si on dépendait de quelqu’un pour donner en son nom et cette personne oublie de le faire, alors dans ces cas, il est permis de donner même après l’Eid, car il y a une excuse valide.

 

La nature et la quantité obligatoires

 

Quant à la nature de ce qui doit être donné, elle doit provenir de la nourriture de base du pays ; selon le hadith d’Ibn Umar, que Dieu soit satisfait de lui et de son père :

Le Messager d’Allah, paix et bénédictions sur lui, a prescrit la Zakat al-Fitr au moment de Ramadan, un Sa’ de dattes ou un Sa’ d’orge.

À l’époque, l’orge faisait partie de leur alimentation essentielle, comme l’explique Abu Sa’id al-Khudri, que Dieu soit satisfait de lui :

Nous sortions, le jour de l’Eid al-Fitr , à l’époque du Prophète, paix et salutations sur lui, un sa’ de nourriture, notre nourriture étant l’orge, les raisins secs, le lait asséché, et les dattes.(rapporté par Al-Bukhari).

 

La quantité requise est d’un Sa’ de ces aliments ou d’autres types de nourriture, ce qui équivaut à environ 2,176 kilogrammes de grains. Certains savants autorisent également à donner l’équivalent en valeur monétaire de ces aliments, laissant une certaine flexibilité selon les besoins du pauvre. Toutefois, il est préférable de se conformer aux prescriptions prophétiques claires qui indique que cette Zakat doit être acquittée en nourriture. Des associations œuvrent dans ce sens et collectent la zakat des jeûneurs en argent et s’occupent de distribuer, par délégation, la nourriture aux pauvres et nécessiteux.

 

La Sadaqah al-Fitr doit être donnée aux pauvres et aux nécessiteux, exclusivement parmi les huit catégories de bénéficiaires de la Zakat, comme l’a préféré Sheikh al-Islam Ibn Taymiyyah, que Dieu ait pitié de lui. Elle ne doit pas être donnée à ceux dont on est responsable financièrement.

 

Il est permis de donner la Zakat al-Fitr à un seul pauvre ou à plusieurs, et il est préférable de la donner aux parents pauvres qui ne sont pas à la charge du donateur.